AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La beauté du décor [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La beauté du décor [Libre]   Lun 1 Avr - 8:32

  • J'étais arrivée il y a peu de temps dans le Pensionnat et je prenais déjà la mauvaise habitude de sortir sans prévenir personne, certes j'appréciais les enfants, la présence des gens autour de moi mais j'avais besoin.. Rien qu'un court instant.. D'admirer le paysage. Marchant d'un pas lent et serein je me baladais non loin de la cascade, observant l'eau d'un bleu étincellant du coin de l'oeil je n'arrêtais pas pour autant ma promenade. Mes petites mains plongées dans mes poches, un bonnet dont le ponpon tombait en arrière ainsi qu'une écharpes, j'étais vêtue de la même façon que lors de mon arrivée au Pensionnat. Même si ici, le climat était différent de celui du Canada j'aimais être couverte pour une raison inconnue, je dépassais finalement la cascade pour arriver devant un magnifique temple malgré son ancienneté et son état.
    Depuis mon arrivée aux Japon, c'était ces bâtiments qui me passionnaient le plus, tout était différent du Canada ici.. Je m'arrêtais devant une marche de ce temple n'osant pas y entrer, apparemment certains cachaient des bêtes ou des esprits, je m'assis donc seulement sur la marche pour admirer le magnifique lever de soleil face à moi, alors qu'à ma droite je pouvais observer un petit ruisseau semblant être présent ici pour une question de style, les rayons de soleil créait une couleur magnifique dans cette eau, je ne pouvais détacher mon regard de cette couleur. Je tiens d'ailleurs à vous prévenir, ou vous re-prévenir, que j'adore les chose colorées. Je tournais finalement ma tête vers la gauche d'un geste vif en entendant un bruit, ce n'était qu'un simple lapin apparemment, je lâchais un bref soupir rassurée après cette interruption, posant mes coudes sur la marche en haut de celle sur laquelle j'étais posée et en étendant mes petites jambes de tout leurs longs, je posais mon regard pensif sur le ciel.
    Je repensais à ce massacre, peu de temps après celui-ci lorsque j'étais allée voir les corps de ma "famille" adoptive au sol, celui d'un garçon que j'appréciais tant en particulier, je ne pouvais oublier son regard. Lui, le seul de sa famille qui n'avait pas réussi à développer son pouvoir, le plus faible, il souriait comme si il n'avait pas peur, c'était le plus courageux je devais l'avouer mais j'avais été tellement étonnée à ce moment là, j'avais pleuré comme une gamine.. D'ailleurs, à cet instant, je pleurais légèrement à ces pensées, ,ne m'en apercevant pas je restais assise ne décollant pas mon regard du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kurogae
Professeur
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2013
Localisation : In hell !

Informations du personnage.
Appartement n°: 11
Relations
:

MessageSujet: Re: La beauté du décor [Libre]   Ven 5 Avr - 19:49

Haiko râlait, après le personnel de l'administration de l'école qui le traitait comme n'importe quel prof alors que la moitié de ses membres n'avait aucun pouvoir et étaient terrifié par le simple fait de côtoyer des élèves qui étaient potentiellement dangereux -il était là pour éviter les dérives normalement- et après sa nouvelle collègue qu'il n'avait entraperçue que de loin et qui s'était déjà enfuie. Sa mission : la retrouver et s'assurer qu'elle ne comptait pas fuir le plus rapidement possible. C'est vrai que le pensionnat était vraiment spécial et qu'une personne "normale" censée aurait pris au plus vite ses distances avec le bâtiment et ses habitants mais tout de même, non seulement il paraissait qu'elle avait un pouvoir -c'était de loin préférable- et puis on s'y faisait à avoir tout le temps des ados turbulents dans les jambes.

En fait c'est plutôt parce qu'il avait dû interrompre un passage particulièrement prenant au milieu d'un bouquin qu'il était d'humeur maussade. Il détestait qu'on le dérange lorsqu'il lisait un bon livre et encore plus durant les rares moments de calme dont il jouissait, alors qu'on lui demande de courir après un autre prof cela faisait beaucoup. Elle pouvait bien aller se balader non ? Se calmant au fur et à mesure qu'il avançait, il se rendit rapidement compte qu'à part une direction approximative, il ne savait même pas où chercher. Donnant un grand coup de pied dans une grosse branche, il se fit mal aux orteils et sautilla quelques instants en se tenant le pied avant de littéralement désintégrer la branche en un petit tas de cendres. C'était lui le plus fort ! Ayant trouvé une distraction pendant qu'il reprenait ses recherches, il commença à réduire tout ce qu'il rencontrait et qui le gênait... Un gros rocher par-ci, une souche par là... C'était puéril mais cela avait le mérite de le faire cesser de ronchonner. Après un bon quart d'heure de recherche, il finit par distinguer une petite silhouette sur les marches du temple qui se situait à une cinquantaine de mètres après la cascade. S'approchant, il fut bien content de constater que c'était bien elle, il allait pouvoir rentrer.

Ce n'est que lorsqu'il fut à quelques mètres d'elle qu'il remarqua qu'elle ne s'était tout d'abord pas encore aperçue de sa présence et ensuite qu'elle n'avait pas vraiment l'air dans son assiette. Soupirant faiblement, il fit trois grandes enjambées pour la rejoindre et s'assit à côté d'elle en soufflant un bon coup cette fois. Il ne pouvait décemment pas lui demander de rentrer avec lui comme cela. Pas alors qu'elle était dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La beauté du décor [Libre]   Ven 5 Avr - 20:58

  • Ay !~ Cette odeur de brûlé n'indique rien de bon..

    Je suppose qu'on a envoyé quelqu'un à ma recherche.. Etaient-ils si insultants envers ma personne qu'ils envoyaient des gens pour venir me chercher à cause de ma taille et de ma physiologie ? J'étais gravement déçue à cette idée que j'espérais fausse, oui, on pouvait considérer que je préférais que cette odeur de brûlé soit un simple feu de forêt s'étant propagé, quel égoïsme me direz-vous mais cela faisait totalement parti de ma nature. Je détournais enfin mon visage du ciel après avoir entendu les pas, les grésillement des flammes consummant les plantes et en ayant apperçu l'ombre de.. D'un professeur m'étant familier disons, déjà vu assez rapidement dans la salle des professeurs je suppose ? Aucune différence, je le suivais du regard jusqu'à ce qu'il s'installe près de moi, devais-je le remercier de m'avoir retrouvé ?
    Pas vraiment, mais étant donné que je comprenait les corvées qu'on lui avait sûrement donné, en tant que professeur, il fallait peut-être... Je dis bien peut-être.. Le remercier. Dissimulée sous les tonnes de vêtments que je portais, on ne distinguait que mon visage, et encore... Ma bouche était elle aussi dissimulée, mon visage était la seule partie de mon corps entier visible, même mes mains étaient cachées dans mes poches et je me sentais comme dans un lit personnellement. J'observais le professeur dont le nom m'était inconnu comme étonnée, on aurait dis que j'avais vu quelques chose de magnifique mais c'était seulement l'étonnement de le voir ici. Je me sentais vraiment petite à côté de lui ce qui m'avait toujours agacé, cette différence si visible par rapport aux autres professeurs, je lâchais un petit "Oh" en inspirant comme pour lui demander pourquoi il était là sans trop me fouler, je me tournais lentement vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kurogae
Professeur
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2013
Localisation : In hell !

Informations du personnage.
Appartement n°: 11
Relations
:

MessageSujet: Re: La beauté du décor [Libre]   Jeu 11 Avr - 20:14

Haiko jeta un rapide coup d'œil à sa "collègue". Elle était... petite. C'était quasiment tout ce qu'il pouvait dire sur elle étant donné qu'elle était emmitouflée dans son manteau et que rien excepté sa tête ne dépassait de toutes les couches de vêtements qu'elle avait sur elle. C'était quoi son nom encore ? Cela commençait par un A... Aoko ? Non, mais il aurait juré qu'il y avait un "k" dans son nom. Il n'allait pas lui dire qu'il ne se souvenait pas de son prénom !

Elle dit un petit "Oh" assez évocateur en se tournant vers lui. Retenant un léger sourire amusé, il attendit quelques secondes avant de lui dire avec le même ton que s'il lui disait qu'il allait pleuvoir aujourd'hui.

-Y m'ont envoyée vous chercher. Je suppose qu'ils ont peur de perdre un professeur à cause des élèves qui ont tous leurs pouvoirs. Personnellement je n'aurais jamais cru que j'enseignerai dans un endroit comme celui-ci, mais rapidement je me suis attaché à cet enseignement plutôt particulier.

Le voilà qui se mettait à raconter sa vie. Mais c'était aussi simple que cela, il avait au début appréhendé de devoir donner cours à des gamins ayant chacun leur propre pouvoir mais déjà après le premier cours il s'était rendu compte qu'il appréciait cet enseignement spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La beauté du décor [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La beauté du décor [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La beauté Suna-jin [RP Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPs :: Lock & RPs terminés :: RPs terminés-
Sauter vers: